Les critiques aiment déjà La Malédiction de la zone de confort et elles l’écrivent !

livre 3D

 

« Savoureux (…) De la gaieté déjantée. » France Bleu

« Intelligent et drôlissime. » Scénario Buzz

« Un bon gros livre doudou qui donne envie de (re)tomber amoureuse et de premiers baisers. » Mille et une frasques

« Ce roman se lit comme on regarde un film. » Marie lit en pyjama

« La malédiction de la zone de confort marque clairement l’éclosion d’une véritable auteure de Comédie Romantique. » Les chroniques d’Holly

« Le genre de scénario qui n’arrive que dans les séries. » Lubie en série 

« Un récit dont on ressort léger et heureux. » Des livres, des fils et un peu de farine…

« Ce livre est un énorme coup de coeur. » Évasions littéraires

« Le livre feel good par excellence. » Songe d’une nuit d’été

« Le roman qui rend le coeur léger. » A cup of Autumn

 

La Malédiction de la zone de confort M-1

La Malédiction de la zone de confort

c’est dans un mois

aux éditions Pygmalion !

CEUX qui me connaissent peuvent en témoigner…

Depuis la rentrée, je suis extrêmemmmmmmment calme.

Je peux sécher les cours de Yoga tranquillou, boire autant de cafés que je veux et camper sur Facebook toutes les nuits sans que cela n’affecte le moins du monde mon rythme cardiaque.

Parce que… le plus difficile est derrière moi ; )

La preuve ?

Naissance d’un roman illustrée en six étapes.

L’hystérie

Capture d_écran 2017-09-10 à 19.26.06

Mail de la plus géniale éditrice de la Voie lactée (relu 453 fois).

La cogitation

Veleda

Velleda sur le parquet de mon salon (oui, Ben est un beau gosse pardon Tom).

L’inspiration

carnet

Bic qui courent sur mes carnets de notes (unité de mesure le litre d’encre).

La dépression (1)

MainsOK

Doigts qui refusent de bouger sur le clavier (unité de mesure les heures).

La dépression (2)

gato

Auteure au fond du trou (unité de mesure le kg).

L’excitation 

livre 3D

Naissance de La Malédiction de la zone de confort (unité de mesure : les décibels).

Le pitch ?

Rose a (presque) tout pour être heureuse. Après 763 auditions infructueuses elle a enfin décroché un grand rôle dans la série télé de l’année. Elle peut compter sur le soutien d’une joyeuse bande et d’un fiancé imaginaire avec qui elle assure vivre, enfin, une relation équilibrée. Son unique manque ? Un précieux recueil de poésie médiévale dont elle a besoin pour calmer son émotivité pathologique.

Ben n’a (presque) rien pour être heureux. En panne d’émotions, le scénariste et auteur de polars n’arrive plus à écrire une ligne. Il se noie dans un quotidien sinistre qu’il dissimule mal à ses deux seuls amis. Son unique réconfort ? Les mails hystériques d’une dingue qui lui réclame un bouquin comme une naufragée, une bouée au milieu du Pacifique.

Ils étaient faits pour ne PAS se rencontrer. 
Probabilité qu’ils vivent un jour heureux ensemble : nulle.
Probabilité qu’une probabilité soit fausse : non négligeable.

Et si la vie déjouait les algorithmes ?

***

Sortie nationale dans toutes les librairies le 11 octobre prochain !